6 erreurs graves à éviter lors de la rédaction d’une offre d’emploi

Publié le 2018/08/06 à 9:01

Écrire une offre d’emploi peut être intimidant, même pour les rédacteurs qualifiés. Il est difficile de déterminer ce que vous devriez (ou pas) inclure dans votre annonce. Vous voulez protéger vos arrières afin d’attirer les bons candidats ? Sachez qu’énumérer les fonctions et les critères de qualification ne sont pas les seules choses à considérer.

L’offre d’emploi est beaucoup plus puissante qu’on peut le croire, en particulier lorsqu’on considère sa capacité à filtrer les candidats. Elle offre aux candidats un aperçu du processus de recrutement et de la culture de votre organisation. Si elle est mal rédigée, l’offre d’emploi pourrait repousser des candidats intéressants.

Alors, comment pouvez-vous vous assurer que vos offres d’emploi sont à la fois efficaces et représentatives du poste ? Nous avons résumé certaines des plus graves erreurs commises par les entreprises lors de la rédaction d’une offre d’emploi.

Titres d’emploi à la mode

On l’a compris : vous voulez montrer que votre entreprise est « cool » en évitant de donner des titres traditionnels à vos postes. Les titres ne sont pas nécessairement importants pour de nombreux employés, mais ils peuvent l’être lorsque les candidats comptent sur eux pour trouver des débouchés dans leur domaine.

Ces titres ne vous laissent aucune chance quand il s’agit de trouver des candidats pour pourvoir les postes vacants. Les offres d’emploi avec des titres d’emploi standard et des mots-clés spécifiques à l’industrie sont nettement plus performantes dans les résultats de recherche. L’utilisation de titres facilement reconnaissables est un excellent moyen d’optimiser votre annonce.

Des titres comme « directeur du bonheur des clients » et « ninja des ventes » n’incitent pas les candidats à postuler. Ils semblent un peu stupides, franchement, surtout quand un candidat quitte votre organisation et se voit forcé d’inscrire « évangéliste de la marque » comme titre de son plus récent emploi en marketing.

En ce qui concerne les titres d’emploi, il est préférable de respecter les normes de l’industrie.

Les clichés

Un autre coupable dans l’univers des offres d’emploi est la surutilisation des clichés. Selon mon expérience, ces termes sont souvent utilisés pour cacher les tâches les moins souhaitables dans un rôle. L’expression « personne pleine d’initiative » signifie souvent que le rôle manquera de leadership et d’orientation. « L’esprit d’entreprise » se traduit souvent par « 100 % à base de commissions ». Ces mots à la mode ne trompent pas les meilleurs candidats. Soyez franc au sujet des responsabilités qui pourraient être moins attrayantes pour les candidats, ou discutez-en pendant l’entrevue.

Jargon spécifique à l’entreprise

Croyez-le ou non, les gestionnaires d’embauche pensent parfois qu’il est acceptable de mettre du jargon dans l’offre d’emploi, soit des mots ou des termes que personne en dehors de leur propre entreprise ne pourrait connaître ou comprendre. Les acronymes décrivant les processus internes, demandant de l’expérience dans un logiciel spécialement conçu pour votre entreprise, ou des titres d’emploi étranges qui comptent seulement pour l’accord syndical de votre entreprise figurent en tête des pires cas de cette catégorie.

Même si vous embauchez un « préposé au service à la clientèle de niveau 2 », le niveau n’est pas pertinent pour un demandeur d’emploi qui ne connaît pas bien le fonctionnement de votre entreprise. Gardez ces distinctions pour la lettre d’offre et indiquez simplement les tâches associées au rôle. Vous pourrez expliquer plus tard au candidat les différences dans les fonctions, les échelons de rémunération et la structure hiérarchique.

Phrases négatives

Certains recruteurs rendent les offres d’emploi exclusives plutôt qu’inclusives. Le but d’une offre d’emploi est d’attirer des talents, pas de leur donner des raisons pour lesquelles ils ne devraient pas postuler. Évitez les expressions telles que « Si vous ne possédez pas… »« Ne postulez pas si… ». En outre, omettez les exigences d’expérience strictes, comme « Doit avoir trois ans d’expérience » dans vos publications.

Parfois, certains critères sont obligatoires pour réussir dans le rôle, mais il y a toujours des façons plus positives de dire que quelqu’un devrait avoir les critères que vous recherchez. Des expressions telles que « Si cela vous ressemble… envoyez votre candidature aujourd’hui ! » ou « Vous apportez un minimum de 3 ans de succès avéré » semblent plus optimistes.

Le pire qui puisse arriver est qu’un candidat postule et n’a pas le minimum d’expérience requis… et rien ne vous oblige à le passer en entrevue ! Dans le meilleur des cas, vous recevrez un curriculum vitae étonnant d’une personne ayant des antécédents non conventionnels, mais qui pourrait proposer une nouvelle approche au rôle.

Termes agressifs

Lors de l’embauche pour des postes qui conviennent le mieux à un candidat axé sur la performance, il peut être difficile de choisir les bons mots-clés. Vous voulez transmettre le besoin de dénicher une personne entreprenante, sans avoir l’air trop agressif ou compétitif. Évitez les mots tels qu’« assertif », « dominant » ou « combattant ». Optez pour des mots tels que « motivé »« passionné » ou « haut niveau de réussite ».

Les termes agressifs peuvent parfois sembler camoufler un environnement rude. L’ambition est fantastique, mais très peu de candidats seront intéressés à travailler dans une ambiance survoltée.

Écrire à la troisième personne

La seule chose que toutes les bonnes offres d’emplois ont en commun est la capacité à faire en sorte que le candidat se voit bien dans le rôle. C’est ce qui motive les candidats à postuler. Il est possible de créer cette impression en parlant directement au candidat au lieu d’écrire à la troisième personne.

Des phrases telles que « Le candidat choisi sera… » peuvent facilement être remplacées par des mots plus inclusifs tels que « Dans ce rôle, vous… ». Une bonne marque-employeur réussit à faire réfléchir les candidats sur ce à quoi leur travail ressemblera une fois qu’ils seront embauchés. Une excellente offre d’emploi devrait faire de même.

Cessez d’envoyer vos candidats chez vos concurrents. Utilisez ces conseils lors de la rédaction de votre prochaine annonce et donnez à vos candidats une expérience positive dès le départ. Pensez à votre offre d’emploi comme s’il s’agissait d’une publicité de votre entreprise… Et une bonne annonce peut faire toute la différence dans l’attraction de talents !

Source: https://hiring.workopolis.com/fr/article/6-erreurs-graves-eviter-lors-de-la-redaction-dune-offre-demploi/