Intégration des employés : Faites-vous ces 3 erreurs ?

Publié le 2019/07/02 à 8:53

Pourquoi l’intégration est-elle si importante? Parce qu’un nouvel employé sur cinq démissionne dans les 45 premiers jours¹, raison pour laquelle il est essentiel de disposer d’un programme d’intégration de qualité. Les employés qui suivent un programme d’intégration structuré ont 69% plus de chances de rester 3 ans ou plus dans l’entreprise². Voici trois erreurs à éviter.

1. Être absent

À titre de responsable de l’embauche d’un nouvel employé, assurez-vous d’être présent les jours suivants son arrivée. Vous êtes sa première référence et il doit pouvoir compter sur vous pour les questions d’horaire de travail, de responsabilités, des attentes, de la formation et de détails aussi simples que l’usage de la cuisinette. Si vous devez vous absenter, prévoyez la présence d’une personne (motivée!) responsable de faciliter son intégration et qui peut diriger le nouvel arrivant vers les différents services de l’entreprise. Prévoyez un suivi hebdomadaire pour quelques semaines.

2. Ne pas en parler

Pourquoi prévenir vos employés de l’arrivée du nouveau venu? Parce que ce sont eux qui auront à le côtoyer sur une base quotidienne et qui favoriseront une meilleure intégration. De plus, la première journée au travail vous offre l’occasion de le présenter officiellement à tous ses collègues et d’expliquer le rôle du nouveau venu dans l’entreprise, son expertise et la contribution attendue. Ce faisant, vous évitez de créer de l’anxiété chez vos subordonnés moins sécures. Enfin, annoncer à l’avance l’arrivée du nouvel employé sera perçu comme une preuve de transparence de votre part.

3. Être brouillon

Donner un mandat précis à votre nouvelle recrue, avec suivi et rencontre hebdomadaire pour faire un bilan, montrera un bon sens de l’organisation de votre part. Assurez-vous que le nouvel employé a une bonne compréhension de sa tâche et de vos attentes à son endroit. Vous avez aussi la responsabilité de faire en sorte que le travail effectué soit conforme à ce qui a été affiché et discuté lors de l’entretien d’embauche. Évitez de laisser des questions en suspens, comme les vacances, le salaire, les avantages sociaux ou la permanence; ou alors, fixez un échéancier.

¹SHRM, Reducing New Employee Turnover Among Emerging Adults 

²BambooHR, What People Really Want from Onboarding

Source: ledroit.com