Utilisez intelligemment les technologies dans votre vie professionnelle!

Publié le 2019/03/12 à 9:15

Au travail, combien de temps par jour passez-vous devant un écran? De ce temps, quel pourcentage consacrez-vous à utiliser réellement vos outils de travail? Désormais, les technologies de l’information (TI) sont omniprésentes et constituent des outils de travail indispensables pour une grande proportion de travailleurs.

À cet effet, il est dans l’air du temps d’aborder la difficile question des limites à tracer dans nos diverses sphères de vie, alors que les frontières entre vie professionnelle et personnelle sont de plus en plus floues. Pensons au « petit courriel » pour le travail auquel on répond sur son téléphone durant le brunch dominical ou encore à la vidéo partagée par notre sœur qu’on visionne entre deux rapports au bureau.

Autant l’usage des technologies d’information peut nous aider à gérer nos différentes activités, autant elle rend le divertissement facilement accessible au travail et vice-versa.

Contrairement à d’autres types de dépendances (alcool, drogues, etc.), l’utilisation abusive des TI n’aura pas nécessairement d’impact direct sur la santé physique ou mentale de l’individu, mais contribuera à cumuler des « dettes » de temps qui, à long terme, peuvent avoir des répercussions considérables. Or, au travail, la procrastination devant les tâches monotones ou stressantes, le manque de motivation ou simplement l’habitude sont toutes des raisons pour accéder au divertissement à même l’écran que nous utilisons pour nos tâches professionnelles. C’est l’occasion de s’évader ou d’éviter des tâches à faire sans avoir à quitter notre chaise!

Toutefois, au fil des semaines, l’usage excessif des TI au travail peut engendrer un cercle vicieux : on accumule un retard difficile à rattraper, ce qui augmente la démotivation et la culpabilité. Parmi les impacts possibles, on retrouve entre autres le risque de développer un certain pessimisme envers nos fonctions professionnelles.

Comment limiter l’impact des TI sur notre vie professionnelle?

1- Durant les heures de bureau : les silos et Pomodori!

Lorsque vous utilisez les technologies, tentez de créer des silos de temps. En effectuant une tâche à la fois, vous réduirez vos sources de distraction et favoriserez votre concentration.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser Pomodori (tomates en italien), une technique simple et ayant fait ses preuves, créée par Francesco Cirillo. Celle-ci consiste à utiliser une petite minuterie de cuisine pour calculer un cycle de travail d’une durée de 25 minutes. Durant cette période, vous vous consacrez à une seule tâche, sans interruption. À la suite de quoi vous pouvez vous accordez une pause de 5 minutes, afin d’utiliser internet pour des fins de divertissement.

Pour plus d’informations sur cette technique, consultez l’explication fournie par l’Université de Sherbrooke.

2- Cachez ce cellulaire

Lors d’un temps mort au travail, il est si tentant d’aller voir si votre cousine a finalement accouché, pour ensuite vous perdre dans votre fil d’actualité et vous retrouvez plusieurs minutes plus tard à lire un article concernant les meilleures méthodes pour débuter votre jardin. Cette tentation de tenir l’appareil dans vos mains peut devenir irrésistible! En laissant physiquement votre téléphone à distance, il vous sera plus facile de résister aux impulsions et à la tentation. Lors des réunions ou de vos temps de travail à votre bureau, rangez votre téléphone et éteignez la sonnerie. Si possible, déconnectez-vous de vos réseaux sociaux et accordez-vous un moment afin de connecter avec vos collègues ou vous-même.

3- Oups, trop tard! Revenez au moment présent.

Malgré votre bonne volonté, le voyant lumineux de votre téléphone s’allume et vous ne tenez plus. Vous vous retrouvez avec votre cellulaire entre les mains. Tentez de vous arrêter et posez-vous alors la question suivante : « quelle était mon intention initiale? ». Tenez-vous-en à cette dernière. En prenant l’habitude de vous questionner sur l’objectif premier de votre usage des TI, il deviendra graduellement plus aisé de prendre conscience de vos réflexes et ainsi mieux gérer leur utilisation.

4- Prendre conscience de ce qui peut se cacher sous cette utilisation

Si vous constatez que vous évitez fréquemment d’effectuer certaines tâches dans votre vie professionnelle en vous réfugiant dans le cyberespace, il peut être pertinent de le reconnaître et de vous doter de stratégies. Y a-t-il des moments particuliers de la journée et des fonctions particulières qui favorisent votre besoin d’évitement? Par exemple, le fait d’être accroché à votre téléphone pendant une réunion reflète-il votre manque d’aisance à échanger avec votre équipe de travail? Avez-vous tendance à vous réfugier sur les réseaux sociaux lorsque vous vous sentez dépassé par la charge de travail? Il est pertinent de vous questionner et d’analyser plus en profondeur la situation, afin de mieux vous comprendre en tant que travailleur.

Et présentement, lisez-vous cet article sur vos heures de bureau? Êtes-vous censé être en train de travailler?